Hôtel de Ville de Verviers – Le salon royal

Accessible par la porte centrale du palier, mais aussi par un accès direct vers les salles du Collège et du Conseil communal, cette pièce spacieuse se révèle la plus attachante de l’édifice.

Le salon royal accueille la plupart des réceptions officielles (pour autant que le nombre d’invités ne soit pas trop important).

Les bas-reliefs au-dessus des cheminées représentent l’un Minerve recevant l’hommage de la Ville de Verviers ; l’autre la Paix portant une branche d’olivier et la Magistrature tenant un faisceau de licteur.

Des groupes de bambini symbolisent les éléments : la terre et ses fruits, l’eau crachée par un triton, le feu d’un flambeau et l’air symbolisé par l’oiseau.

Le plafond se compose de quatre carrés, symboles des quatre continents : l’Europe symbolisée par un bambino tenant un bouclier contre l’hérésie et la tiare papale ; l’Asie représentée par un bambino mongolique à ombrelle ; l’Afrique figurée par un bambino négroïde et un palmier ; l’Amérique symbolisée par un bambino armé d’un arc et d’un carquois de flèches. L’Océanie et l’Antarctique n’y figurent pas, n’ayant pas encore été explorés à l’époque de la construction de l’Hôtel de Ville.

La décoration du centre du plafond, fait allusion à la prospérité verviétoise : l’aigle, représentant la Force, tient dans son bec un document remis par un bambino affublé du bonnet de Mercure et du caducée comme emblèmes du Commerce. Sur la gauche, l’exaltation de la draperie, déployée par un bambino au-dessus de la tête de l’aigle comme pour le glorifier, évoque l’industrie drapière dispensatrice avec le commerce de prospérité.

Sur une des cheminées trône une statue équestre représentant le roi Léopold Ier.

C’est le 16 décembre 1790 qu’est né, à Cobourg, en Bavière, Léopold, fils du Duc François, régnant de Saxe-Cobourg.

Après la Révolution belge de 1830, les Belges se sont mis à rechercher un roi pour gouverner leur pays. Ils choisirent finalement ce prince allemand.

Les Belges lui proposèrent de gouverner la Belgique. Il accepta et devint le premier roi des Belges, sous le nom de Léopold Ier.

Il régna de 1831 jusqu’à son décès, le 10 décembre 1865.