La SOTTE KEKE, dans la salle des pas perdus de l’Hôtel de Ville, place du Marché

Dans la salle des pas perdus de l’Hôtel de Ville, au-dessus des portes et fenêtres se détachent des visages, tous différents.

26. La SOTTE KEKE, dans la salle des pas perdus de l’Hôtel de Ville

Un de ces visages contraste par son aspect caricatural. Cette tête immortalise « lu sotte Kékè », une mendiante simple d’esprit. Faible d’esprit, elle aimait trottiner parmi les chantiers. Lors de la construction de l’Hôtel de Ville, elle discourait sans cesse avec les ouvriers. Le sculpteur trouvant ce personnage original s’amusa à représenter son visage. Cet ornement des plus savoureux et pittoresques se révèle assez exceptionnel dans un bâtiment public.