LE FRONTON DE L’HÔTEL DE VILLE, place du Marché

Lors de la construction de l’édifice, le fronton avait été décoré des armoiries de Charles de Velbrück. Celles-ci furent martelées à la Révolution. Les mots « Maison Commune » y furent inscrits. En 1828, ce furent les armoiries des Pays-Bas, effacées en 1830 et remplacées par l’inscription qui nous est familière « Publicité, sauvegarde du peuple ». Elle est due au Bourgmestre Pierre David, qui visait ainsi la récente instauration du libre accès aux séances du Conseil communal.

15. LE FRONTON DE L’HÔTEL DE VILLE