Les ARMOIRIES VERVIETOISES en BAS-RELIEF, sur la façade du Musée des Beaux-Arts, rue Renier

Ces armoiries tirent leur origine des trois branches de chêne garnies de leurs glands (17ème siècle), complétées par la suite par les armoiries du marquisat de Franchimont, les trois lions.

01. Les ARMOIRIES VERVIETOISES en BAS-RELIEF

En 1968, la Ville de Verviers obtint confirmation de ses anciennes armoiries, à savoir : « coupé, en chef ; d’argent à trois lions de sinople, posés deux et un, couronnés d’or armés et lampassés de gueules ; en pointe : aussi d’argent, à la branche de chêne au naturel, englandée d’or ; l’écu surmonté d’une couronne murale d’or. »