Verviers – Un petit historique de l’Hôtel de Ville

Les monuments sont le reflet de leur époque. Ils sont conditionnés par les idées en vogue et les possibilités économiques du moment.

La fin du 18ème siècle marque pour Verviers une ère de prospérité. Sa population atteint 15.000 habitants. La cité est devenue ville (1651). Ses mayeurs, échevins et bourgmestres ne sont plus des terriens, amis des industriels.

Au centre de la place du Marché s’élevait une massive bâtisse en briques et pierres résultant de reconstructions successives de 1370 à 1527, agrandie encore d’une halle aux viandes quarante ans plus tard, puis de boutiques de drapiers en 1655. L’ancienne halle était démodée ; on voulait quelque chose de plus spacieux, plus spectaculaire.

Dès 1773, la décision est prise : on démolira l’ancien bâtiment et sur le terrain, agrandi de sept immeubles expropriés, on construira du neuf.

En 1774, la Ville s’adresse à Jacques-Barthélémy Renoz, de Liège, qui jouissait d’une certaine notoriété, tout en négociant les autorisations nécessaires auprès du Conseil privé du Prince-Evêque.

La première pierre est posée le 13 septembre 1775. L’inauguration aura lieu le 18 mai 1780.

L’édifice constitue un remarquable exemplaire du début du style Louis XVI, dans notre région, tant par son architecture que par sa décoration.